Les participants

Badman

18/03/2018 - 14 ans - France - 49000

Un quotidien basique.

Moi, super-méchant, je vais vous raconter mon quotidien. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, tous les supers méchants ont un quotidien plus ou moins basique. Prenons le Joker par exemple, comme beaucoup de gens de personnes, le matin, il se maquille. Rien d'anormal, alors afin de briser les clichés que vous portez sur les supers méchants, je vais vous raconter mon méchant quotidien : Le matin, je me lève à 6h30 environ et comme tous le monde, j'appuie 5 fois sur le bouton "snooze" avant de réellement me réveiller. Ensuite, je vais aux toilettes. Évidemment, je ne lève pas la cuvette, je reste un super méchant! En faisant le plus de bruit possible, je descends prendre mon petit déjeuner. Ma stupide épouse est déjà là, ainsi je peux l'ennuyer en faisant le plus de bruit de bouche possible en mangeant. Ensuite, je me lave les dents pour enfin sortir de chez moi pour me rendre à mon travail. J'ai un métier. Certes, je suis un super méchant mais faut bien que je gagne ma croûte. Mon gagne-pain est vraiment important, je suis... caissier. Plus petit, j'aurais voulu être sympa mais ça demandait trop d'efforts alors je me suis rabattu sur caissier. Je vous l'accorde c'est ennuyant, mais on fait des rencontres. Prenons l'autre jour, je me suis occupé d'une grand-mère qui achetait des bonbons. J'ai ouvert la discussion en disant : "C'est pas bon pour le diabète ça, mamie" puis, elle a engagé la discussion, certes par "goujat" mais c'est mieux que rien. Voyez-vous, c'est un métier où la sociabilité est essentielle. Après m'être occupé des vielles qui n'ont plus que dix jours à vivre et qui payent en centimes ou en bons de réduction, je peux enfin aller manger. Je vais au self et en patientant, je colle plusieurs chewing-gum sous la rampe juste histoire d'ennuyer mes collègues. Je prends tout mon temps au tourniquet, juste afin de faire durer ce moment désagréable qu'est l'attente dans la faim. Finalement, devant mon collègue qui adore les yaourts à la fraise , je prends le dernier même si je n'aime pas ça. En me servant de l'eau je la renverse « malencontreusement » sur le steak de soja de mon voisin, il n'avait qu'à pas être végétarien! Après cette pause déjeuner, je peux enfin quitter ce supermarché car j'ai fini ma journée. Après cette matinée à la grande surface, je fais mon deuxième métier. Et oui, j'ai deux métiers, je suis un super méchant mais faut bien que je gagne ma croûte. Ainsi mon second travail est journaliste, enfin je me considère journaliste... En vérité, je travaille pour Gossip dans la section "ragots de stars". C'est moi qui ai trouvé le compte offshore de Macron que Lepen a utilisé à l'entre deux tours. On m'appelle le canard déchaîné. Caissier le matin, canard déchaîné l'aprem. Ainsi, si un après-midi, vous bronzez seins nus au bord de votre piscine, que vous voyez un drone passer au dessus de vous et que vous vous appelez Rihanna, faites attention ! Finalement, en fin d’après midi, je vais au pub où, je m'alcoolise en regardant le match avec des supporters enthousiasmés et, j'éteins la télévision pile au moment où il y a une action décisive. Le désavantage, c'est que je dois changer de bar tous les jours au risque de me faire lyncher. Mais ça ne me dérange pas tant que ça, ça me fait faire de nouvelles rencontres. Vers dix-neufs heures, je rentre chez moi afin de dîner en famille. Ce n'est pas ennuyeux du tout. Puis je vais me doucher en faisant exprès de mettre de l'eau au sol histoire que ma pauvre épouse vienne se laver les dents et finisse les chaussettes trempées. Avant que la nuit me rattrape je regarde les derniers potins de Bribri et Manu dans leur maison de vacances au Touquet. Après, cette éprouvante journée je vais me coucher. J'ai oublié de vous préciser que j'ai une autre vie la nuit Moi, super gentil, je vais vous raconter mes nuits... Mince, j'ai plus assez de caractères...

J'aime | 16