Je ne me retournerai pas

Présidence

28/02/2017 - 20 ans - France - 92380

Je ne me retournerai pas

Je ne me retournerai pas. Non, rien que pour paraître grossière et hautaine, je ne me retournerai pas pour dire au revoir à l’ex-président et saluer ceux qui me regardent. Et comme cela, on parlera de moi : je serai la première présidente et la première à être lynchée par les journaux dès sa première minute au pouvoir ! « … Je serai populaire et impopulaire, intelligente et stupide. Français, je serai à votre image ! ». J’enlèverai de force ces ridicules casques aux gardes de mon palais. Oui, parce que c’est MON palais. Il faut quand même rappeler que c’est désormais mon palais. J’enlèverai le tapis rouge, le rouge m’irrite ; c’est révolutionnaire, c’est agressif, et il irritera mes compatriotes. C’est à peu près tout ce que je ferai pour la devanture, pour ce qui est de l’intérieur, cela me regarde. N’aurais-je pas oublié quelque chose ? Ah si, évidemment, je dois vouer mes cinq années de présidence de la France à l’intérêt des citoyens. C’est d’ailleurs pour cette raison seule que je me suis présentée et que j’ai été élue. Je commencerai par le futile parce que le futile est utile. Et pour l’urgent on verra plus tard. En une journée, tout va changer pour les Français. Tout d’abord, j’interdirai, je brûlerai, je réduirai en miettes la petite musique du téléphone qui sonne interminablement dans l’attente de l’interlocuteur. C’est peut-être un peu radical mais elle va finir par me rendre foldingo…enfin restons digne de la fonction, disons qu’elle a tendance à nous mettre, la France et moi, de très mauvaise humeur. C’est avec joie ensuite que j’annoncerai la fin irrévocable des chewing-gums collants, baveux, omniprésents non, vraiment il faut en finir avec eux. Je mettrai les jours fériés en semaine, le Monoprix sera ouvert uniquement la nuit, un test d’odeur sera obligatoire à l’entrée du métro et un savon sera gracieusement offert pour les recalés. Tout cela, en une seule matinée ! L’après-midi, après tant de réformes, je me reposerai et inviterai des photographes : ils me prendront en train d’embrasser ma tortue à pleine bouche et de faire la cuisine dans la salle de bain. Je vois déjà le titre : une Présidente pas comme les autres. Les Français ont besoin d’un renouveau, et je l’incarnerai, si j’y pense. A 17 heures exactement, je prendrai d’autres mesures qui révolutionneront l’économie – avec la baisse de la TVA sur les mouchoirs. Il faut avouer que je n’y connais rien, mais comme tout le monde j’aime donner mon avis et puisque je suis Présidente, ce sera un ordre – , l’agriculture – je ferai installer une étable dans l’Elysée – Et j’en passe… Parce que ça fait beaucoup tout de même ! Un peu trop pour moi. Je renonce à cette fonction : ma première journée à l’Elysée en tant que Présidente…se fera sans moi !