Les participants

LostBoy

07/04/2018 - 19 ans - France - 75000

Il n’est pas beau votre bébé, Madame.

Je suis désolé Madame, mais il n’est pas beau votre bébé. C’est pas contre vous, et c’est vraiment pas contre lui, mais c’est juste vrai. Ou du moins c’est mon point de vue. Votre bébé – n’est pas beau. Et c’est pas de ma faute, et c’est pas de la vôtre. Et c’est clairement pas de la sienne mais c’est vrai. C’est chiant là, nan ? On se fait chier. Nan ? Je veux dire, je veux pas être méchant, mais je trouve pas ça super intéressant là. Je ne veux plus de oui, de ouais, de « houi » inspiré, de à fond, de carrément, de grave. Je veux me réveiller un beau matin. À Paris. Qu’il fasse trop froid. Que je fasse couler un café. Que j’allume une cigarette. Que je descende dans la rue car je n’ai plus de baguette. Et que, dans cette rue, quelqu’un me tire par la main, me colle au mur, et me hurle « NON ! ». Non, on ne fait pas de chocolat chaud au lait de soja. Non, il n’y pas d’écarts entre mes cuisses. Non, je n’ai vu aucune expo d’art contemporain. Non, je ne fais pas les friperies. Non, je n’aime pas me mettre des races. Je n’aime pas aller en boîte, je trouve ça con. Non, contrairement à Thomas Dutronc, j’aime encore Paris. Et j’aime encore les quais de seine. Non non non non, je ne vivrai pas dans la haine. Moi par exemple, je pense que c’est hyper important de penser qu’on va mourir. Non mais d’y penser. Je dis pas que je suis suicidaire. Je dis juste que j’y pense. J’veux dire, y’a un moment faut arrêter de me prendre pour un con. On va pas vivre éternellement. Y’a tellement de gens qui vivent comme s’ils étaient éternels. Et pas dans le bon sens du terme hein. Non dans le sens « ouais t’inquiètes je peux toujours faire ça demain ». Faut pas vivre comme ça. Ça devrait être interdit. Moi j’aime pas penser à la mort. Bien sur que non j’aime pas penser à la mort. Mais bon c’est comme ça. C’est pas toujours très drôle. C’est même souvent moins drôle qu’autre chose mais c’est comme ça. Et je fais avec. Et puis de toute façon je préfère penser que je vais mourir plutôt que de penser au nouveau régime de quelconque connasse des magasines people ou au nouveau film des jambes de Julia Roberts ou même je sais pas à la nouvelle salade vegan de chez prêt à manger. Je veux dire on me blâme de penser à des choses graves, mais c’est beaucoup plus grave de penser à des choses pas graves du tout, vous pensez pas vous ? Moi si. Au moins moi je sais que je vais mourir. Ça veut pas dire que je fais tout bien hein, je revendique aucune fureur de vivre, mais au moins quand j’ai un truc important ou y’a un truc qui me fait peur je me dis, mon beau, il te reste 50 peut être 60 ans, alors fonce. Basta. Donc non Madame, votre bébé ne m’émeut pas. Et je préfère vous dire la vérité en face plutôt que de vous faire vivre dans une illusion totale. Illusion de laquelle votre gosse va sans doute hériter et vivre une enfance pensant qu’il est sublime, alors qu’il se réveillera un jour, se regardera droit dans la glace, se trouvera immonde, et vous détestera. J’espère que vous ne m’en voulez pas Madame, mais pour pouvoir être sincère, j’en jetterai mes billets, je laisserai mon coeur frétiller. Votre enfant est laid, et c’est très bien comme ça. Je lui souhaite néanmoins tout le bonheur du monde.

J'aime | 10